Il y a quelques temps si un gentil petit génie était venu vous demander de choisir trois souhaits à réaliser, vous auriez dit:

1) la paix sur terre
2) perdre cinq kilos
3) changer les lois de la pesanteur afin que vos seins arrêtent de regarder le sol

Maintenant ça serait plutôt

1) la paix à la maison
2) perdre dix kilos
3) changer les lois de la pesanteur afin que vos seins arrêtent de toucher le sol

Cela va être quoi dans dix ans?

Faut dire qu’au début de cette année, vous avez atteint l’âge canonique de quarante ans (qu’on se rassure, c’est le plus bel âge pour la femme, enfin c’est ce qu’on vous a dit et que vous vous obligez à répéter chaque matin devant la glace quand vous regardez vos rides qui commencent à se prendre pour des répliques du Grand Canyon d’Arizona).

Vous êtes une femme comblée : vous avez un charmant mari et deux – non moins charmants – bébés (Grand Bébé : trois ans et demi et Petite Bébée: deux ans).

Vous êtes une femme comblée disiez-vous donc: comblée de réveils avant l’aube, ça c’est certain, comblée de traces de compote rhubarbe-fraise sur vos chemisiers, comblée de « pas pé » (pas fait exprès) qui ne présagent jamais rien de bon et comblée d’envies régulières d’aller vous exiler à Petropavlovsk-Kamtchatski.

Une femme comblée quoi. Comblée à un tel point que vous souhaiteriez partager avec d’autres tous ces petits bonheurs quotidiens qui ont échelonnés votre vie depuis la naissance des bouilles-à-bisous que sont vos enfants.